Standardarchitecture 标准营造
01 October 2008
 

Zhang Ke 张轲
Zhang Hong 张弘

Le premier, Zhang Ke, 38 ans, est peut-être pLus à l'aise pour avoir ajouté le diplôme de Harvard à celui de Tsinghua. Le second, 41 ans, a également fait l'expérience de deux universités, Tsinghua et le département d'architecture de L'université de Nankin.

Ils ont aussi pour partenaires Wu Lei et une transfuge douée du Portugal, Claudia Taborda.

Le XXe siecle est sur le point de se terminer lorsqu'ils fondent à New York l'agence Standardarchitecture, qui n'a pourtant rien de standard ni de convenu dans sa manière d'aborder le métier Depuis 2001, elle s'est établie dans la capitale chinoise, à trios pas de leur université commune, comme s'ils ne pouvaient encore prendre leur distance avec cette prestigieuse famille.

Ils ont installe cetté agence, un bel espace dépouillé, au premier étage d'une fabrique et, pour compléter le montant classiquement dérisoire des honoraires des architectes, ils ont dessiné deux bars restaurants terriblement glamour, dont ils organisent aussi la vie, la cuisine et jusqu'aux livraisons. On les trouve sans difficulté sur Chengfu Lu, la rue autour de laquelle s'organise le quartier des universités.

Leur architecture, à l'image de leur jeunesse, reste encore assez hétéroclite. L'auditorium de l'école Wuyi, en banlieue de Pékin, grande structure de brique et de béton aux volumes sees et saccadés, Laisse imaginer des personnalités radicales. L'ensemble commercial qu'iLs ont réalisé à Yangshuo, prés de Guilin (province du Guangxi) risquait de leur coller une etiquette beaucoup plus traditionaliste.

Aussi est-ce plutôt à Leurs projets à venir, realises ou non, qu'il conviendrait de s'interesser (notamment à Xi'an) s'ils n'avaient realise a Wuhan un Centre d'art franco-chinois fort et sans concession. La commande a évolué d'un bâtiment temporaire de démonstration vers un centre culturel, ancrage emblématique dans une ville aux quartiers passablement écartelés.

On peut souhaiter que leurs futurs projets urbains trouvent les moyens d'une réalisation car ce groupe a du talent en réserve.

Les associés
ZhangKe 张轲
Né en 1970
Master en architecture, université de Harvard, Massachusetts, 1998  

ZhangHong 张弘
Né en 1967
Master en architecture, université Tsinghua, Pékin, 1999  

HouZhenghua 侯正华
Né en 1975
Doctorat en architecture, université Tsinghua, Pékin, 2003  

ClaudiaTaborda
Né en 1965
Master en architecture du paysage, université de Harvard, Massachusetts, 1999
Création del'agence: 2001
Nombre d'employes: 25 

Contact
Standardarchitecture
268 Chengfu Road, Room 203 Building #4, Haidian District 100080 Beijing, China
Tél: +861082610700
Fax: +861062630248
E-mail: pro-sa@263.net
Site Internet: www.standardarchitecture.cn 
 

阳朔商业小街坊
GALERIE COMMERÇANTE DE YANGSHUO
Lieu: Yangshuo(Guilin)
Agence: Standardarchitecture
Chefs de projet: Zhang Hong, ZhangKe, Claudia Taborda
Équipe du projet: Gai Xudong, Du Xiaomin, Yang Ying, Qi Honghai, Han Xiaowei, Gao Fei, Hao Zengrui, Qin Ying, Liang Hua,Wang Wenxiang, Liu Xinjie
Projet: 2003-2004
Construction/livraison: janvier 2004-mai 2005
Surface construite: 6 254 m²
Surface au sol: 2 366 m² 

L'ensemble de Yangshuo, prés de Guilin, a été achevé en 2005. Il se trouve précisément dans ie village historique et touristique de Yangshuo, sur la rive ouest de la rivière Jiang. Alors que la composition et les volumes de cet édifice, dans la ville ancienne, obéissent à une logique rigoureusement fonctionnelle, la texture des matériaux, principalement le bois et la brique, renvoie à la tradition locale. Des habitations en étages (sur trois niveaux et un rez-de-chaussée commercial) rappellent les opérations classiques que l'on retrouve dans les stations alpines, à cette difference majeure près que seuls les matériaux participant du dialogue avec la vieille ville et que, si connivence il y a, elle est dans la juste distance prise entre la ville ancienne et cet ensemble touristique. Une qualité architecturale presque ascétique fait ici Le lien entre ie passé et ie présent, sans complaisance mais sans agressivité, au contraire, l'édifice tend à mettre en valeur, en les cadrant, les éléments anciens de Yangshuo. Le plan-masse de ce qui se présente, somme toute, comme un quartier autonome, avec plus d'une trentaine de volumes indépendants et lisibles, laisse imaginer un mode de transcription fondé sur la juxtaposition de typologies plutôt que sur des mécanismes d'emprunts aléatoires comme ceux qui définissent les mélanges classiques du fengmao.


武汉中法交流艺术中心
CENTRE D'ART FRANCO-CHINOIS DE WUHAN
Lieu: Wuhan(Houbei)
Agence: Standardarchitecture
Chefs de projet: Zhang Ke, Zhang Hong
Équipe du projet: Hao Zengrui, Han Xiaowei, Yang Xinrong, Liu Xinjie, Jing Jie, Lin Lei, Gao Fei, Li Linna
Maître d'ouvrage: CRLand+Wuhan
Projet: décembre: 2004-avril 2005
Construction/livraison: juin-octobre 2005
Surface construite: 1 500 m²
Surface du terrain: 4 000 m²

 Wuhan est l'une des villes où les industries françaises sont le pLus implantées en Chine. Le Centre d'art franco-chinois de Standardarchitecture, aussi appelé centre d'art Phénix, est donc un lieu de dialogue où le langage contemporain était invité à s'exprimer fortement et sans concession. Le dessin general laisse penser que les architectes ont été quelque peu influences par la gestuelle de Daniel Libeskind (le musée Juif de Berlin), ou par la structure complexe des Suisses Herzog et de Meuron pour le forum de Barcelone.

Leur projet était cependant difficilement compatible avec les standards techniques chinois en 2004-2005. Si les parties latérales ne présentaient pas de difficultés particulières, la façade, constituée d'une passerelle de 80 mètres de long sur 5,50 mètres de haut, laissait perplexe tant les clients que les ingénieurs. Il l'ont réalisée et, de leurs études, il reste un superbe modèle qui occupe toute la longueur de leur agence et leur serf d'enseigne fortement démonstrative.

Libeskind, Herzog & de Meuron, l'influence cependant n'a rien du collage ou de l'imitation stérile. Ce bâtiment aléatoirement zébré d'ouvertures peut aussi bien se lire comme un aspirateur de brume, un abri propice pour jouer à cache-cache, ou l'une de ces lanternes taillées au couteau pour la fête de Halloween. Le tout bien sûr avec le sourire.

 
都市后院
LIBRAIRIE BACKYARD
Lieu: Pékin
Agence: Standardarchitecture
Chefs de projet: Zhang Ke, Zhang Hong, Hou Zenghua
Équipe du projet: Gao Fei, Yang Xinrong, Gao Xi, Zhang Cheng, Li Gan, Sun Qingfeng
Maître d'ouvrage: privé
Projet: 2006-2007
Construction/livraison: 2007
Surface construite: 700 m²
Surface au sol: 300 m²
Coût indiqué: 100 000 €
Programme: librairie, café   

En anglais, ils l'appeUent Backyard Bookstore; c'est une manière de mettre en avant l'une des fonctions plurielles de ces établissements qui fleurissent en Chine où les commerçants peuvent associer avec une relative liberté les plaisirs de l'esprit (une Librairie a géométrie variable), ceux de la discussion (un bar aux cocktails imaginatifs), et les nourritures plus terrestres qu'exige le dur métier d'architecte aux alentours de la rue Chengfu. Au reste, l'étroite façade de ce petit édifice tout en profondeur est trop lisse et trop soigneusement dessinée pour se laisser brouiller par la moindre enseigne explicite. Comme pour ie Centre d'art franco-chinois de Wuhan, la jeune agence cherche à utiliser les matériaux dans la forme la plus pure et soigne, jusqu'à les faire disparaître, les bords contigus de l'acier et du verre, placés au même nu.

À l'intérieur, la dominante chromatique est brune ou grise, changeant en fail selon les étages, et suggère davantage un exercice de style destine à convaincre les clients qu'un commerce ordinaire. Ce type de magasin ne tient souvent que le temps d'une saison, avant qu'un promoteur ne vienne prendre possession de terrains don’t la valeur foncière ne cesse ici de grimper.
Copyright @ 2021 zao/standardarchitecture All Rights Reserved.
北京标准营造规划设计咨询有限公司 版权所有
京ICP备06014575号